« (...) [ces] personnages de la scène médiatico-politique qui (...) miment la figure et le rôle de l'intellectuel (...) ils ne peuvent donner le change qu'au prix d'une présence constante dans le champ journalistique (...) et y importent des pratiques qui, en d’autres univers, auraient pour nom corruption, concussion, malversation, trafic d’influence, concurrence déloyale, collusion, entente illicite ou abus de confiance et dont le plus typique est ce qu’on appelle en français le "renvoi d’ascenseur" ». Pierre Bourdieu, « Et pourtant », Liber n°25, décembre 1995.

lundi 27 janvier 2014

Rimbaud entrepreneur, René Char compétitif.

Le 21 janvier 2014 Geneviève Fioraso (ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, et fille cachée de Margaret Thatcher et Ronald Reagan) paradait au musée du quai Branly où elle présentait ses voeux-aux-acteurs-de-l-'-enseignement-supérieur-et-de-la-recherche. Ce fut l'occasion pour elle d'étaler son vernis culturel et son credo de business woman d'opérette.
Extraits :

" (...) Claude Lévi -Strauss

René Char

Paul Ricoeur

René Char

Arthur Rimbaud

ouverture à l’environnement socio–économique

le développement de l’entrepreneuriat et l’apprentissage de la conduite de projet dans toutes les filières pour que les étudiants soient davantage préparés à la vie active, avec un comité sup emploi, présidé par deux chefs d’entreprises, Henri Lachmann et Françoise Gri, qui va nous aider à améliorer l’insertion des étudiants et préparer les métiers de demain


la mission de transfert de l’invention du laboratoire vers l’innovation dans l’entreprise, créatrice d’emplois, inscrite pour la première fois dans les missions des enseignants chercheurs


l’installation de pépinières pour développer la création d’entreprises par les étudiants, les PEPITE, avec un statut d’étudiant-entrepreneur


transfert ou de relations avec le monde économique

des décideurs et des employeurs

entreprises locales

la compétitivité

un contexte d’optimisation des dépenses publiques

en formant les jeunes dont notre économie a besoin, dans les secteurs d’activité traditionnels comme dans les filières nouvelles

innovations de rupture indispensables à la compétitivité de notre pays

former à l’entreprenariat

répondre aux besoins des nouvelles filières de la recherche et de l’industrie

un tuteur en entreprise

les acteurs socio-économiques

Je remercie tous les scientifiques, les entrepreneurs et même une écrivaine, Marie Darrieussecq

des industriels

le monde industriel et le mécénat

applications industrielles

innovation (...) " .

Aucun commentaire:

Publier un commentaire