« (...) [ces] personnages de la scène médiatico-politique qui (...) miment la figure et le rôle de l'intellectuel (...) ils ne peuvent donner le change qu'au prix d'une présence constante dans le champ journalistique (...) et y importent des pratiques qui, en d’autres univers, auraient pour nom corruption, concussion, malversation, trafic d’influence, concurrence déloyale, collusion, entente illicite ou abus de confiance et dont le plus typique est ce qu’on appelle en français le "renvoi d’ascenseur" ». Pierre Bourdieu, « Et pourtant », Liber n°25, décembre 1995.

samedi 8 novembre 2014

Un visionnaire : " Le Luxembourgeois Juncker a les idées claires et une fine connaissance des réalités économiques. C’est un atout. "

Alain Minc, un " serial plagiaire " comme le désigne affectueusement Acrimed, livre ses lucides analyses et patronales propositions dans une interviouve mise en ligne par le site du Temps le 6 novembre 2014.

Extraits :

quelques bonnes mesures, prises rapidement, pourraient débloquer la situation et redonner l’élan indispensable. Je préconise d’en prendre cinq tout de suite. 
La première? Augmenter de 1% la TVA chaque année pendant cinq ans pour financer une baisse radicale des charges sur les entreprises. 
Mesure 2? Indexer l’âge de départ à la retraite sur l’espérance de vie. 
Mesure 3? Abroger les 35 heures. 
Mesure 4? Relever les seuils sociaux de 50 à 100 employés, pour la représentativité syndicale, etc. afin de redonner de l’oxygène aux entrepreneurs. 
Mesure 5? Libéraliser de façon drastique le secteur du logement. Pourquoi ne pas autoriser tous les immeubles parisiens à construire un étage supplémentaire?

Son grand mérite [à François Hollande], paradoxalement, est peut-être d’avoir débarrassé le pays du socialisme et d’avoir, enfin, créer les conditions pour un choc libéral adapté.

Manuel Valls incarne une réelle volonté de modernisation. Tout comme le nouveau ministre de l’économie Emmanuel Macron.

Deux dirigeants m’inspirent confiance à Bruxelles: Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission, et l’ancien premier ministre polonais Donald Tusk, au Conseil européen. Le Luxembourgeois Juncker a les idées claires et une fine connaissance des réalités économiques.

Alain Minc n'a sans doute pas entendu parler de " LuxLeaks " :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire