« (...) [ces] personnages de la scène médiatico-politique qui (...) miment la figure et le rôle de l'intellectuel (...) ils ne peuvent donner le change qu'au prix d'une présence constante dans le champ journalistique (...) et y importent des pratiques qui, en d’autres univers, auraient pour nom corruption, concussion, malversation, trafic d’influence, concurrence déloyale, collusion, entente illicite ou abus de confiance et dont le plus typique est ce qu’on appelle en français le "renvoi d’ascenseur" ». Pierre Bourdieu, « Et pourtant », Liber n°25, décembre 1995.

vendredi 13 avril 2012

Franz-Olivier Giesbert "fait du bien" à son employée Elisabeth Lévy.

Franz-Olivier Giesbert dirige Le Point.
Elisabeth Lévy écrit des articles dans Le Point.

Le jeudi 12 avril 2012 le site du Point met en ligne un article de Franz-Olivier Giesbert consacré au dernier livre d'Elisabeth Lévy
"(...) le livre d'Élisabeth Lévy, dont les lecteurs du Point connaissent la signature, fait du bien. Elle l'a titré : La gauche contre le réel, ce qui réduit son propos, en vérité infiniment plus large. Que l'on partage ou non ses idées - ce qui n'est pas forcément mon cas, loin de là -, on ne peut qu'approuver sa démarche (...) Élisabeth Lévy se livre ici à une défense et illustration de la célèbre formule faussement attribuée à Voltaire : "Je ne partage pas vos idées, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous puissiez les exprimer."
Recroquevillé sur son nombril, notre pays, désormais spécialisé dans la production de bâillons, supporte de moins en moins les voix discordantes, à droite, à gauche ou au centre. Ce que démontre ce brillant pamphlet, c'est que le stalinisme n'est pas mort et qu'en France il bouge encore..."

Au fait, dans le dernier paragraphe de son article Franz-Olivier Giesbert parle-t-il du "stalinisme" d'Elisabeth Lévy?

Enfin, le titre de l'article montre que Franz-Olivier Giesbert sait récompenser le petit personnel besogneux: "Eloge d'Elisabeth Lévy, petit soldat de la liberté d'expression".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire